Retrouvez moi sur Facebook et Youtube :

Les enfants, ces éponges

Enfants

Les enfants, et leur mal-être :

Nous vivons dans un monde interactif émotionnel, c’est à dire que nous sommes brassés constamment d’émotions en croisant par exemple des personnes au travail, dans la rue, dans une salle d’attente …mais à la maison aussi !

Je vous expliquerai d’ici qq temps, le coté éponge de nos animaux domestiques, mais revenons aux enfants aujourd’hui.

La vie est source d’enseignements, alors que j’élevais seul mon enfant, celui ci faisait des bronchites à répétition depuis 3 mois, et plus ça allait plus les ordonnances devenaient de plus en plus chargées…et à l’époque, je n’avais pas les capacités de guérison que j’ai aujourd’hui, on me guida alors vers un médecin qui « travaillait » d’une autre façon.

A peine arrivé, celui ci me demande ce qu’il se passe, et immédiatement il me dit votre fils n’a rien du tout, qu’est ce qui vous arrive à vous ? Il m’expliqua alors, que c’était mon fils qui portait ma tristesse suite à une séparation.

J’étais stupéfait de ce qu’il m ‘annonçait, et cela allait radicalement changé ma vision sur les transferts énergétiques, ce qui est depuis devenu une de mes spécialités, et surtout les enlever.

Les enfants sont tous plus ou moins éponges tout simplement parce qu ils veulent que leurs parents aillent bien, et ainsi libérer l’ambiance parfois lourde de la maison. Par ex un enfant viendra de lui même vous faire un câlin si vous êtes triste…et là il va pomper cette tristesse pour vous soulager.

Ce petit jeu inconscient dure environ jusqu’à 14 ans.

Le problème c’est que les enfants ne savent pas comment s’en libérer, donc attention au trop plein !

J’ai soigné des enfants atteints de dépression à 10 ans par ex, ou d’extrêmes violences, si, il n’y a pas d’autres pathologies le soin de 21 jours les aidera jusqu’à une libération totale et un changement radical du comportement. Ce qui favorisera une plus grande disponibilité à l’école, ou une attitude plus joviale dans la vie.

C’est vous parents qui pouvaient réagir, si vous les voyez tristes, éteints, dépressifs par ex., et qu’il y a eu une des conflits à la maison, des maladies, des décès et des problemes pendant la grossesse où bien à l accouchement ,les enfants restent affectés par tout ça, il est nécessaire alors de les libérer.

Regardez le témoignages sur les enfants sur mon site internet et je suis à votre disposition par téléphone,

Jean-Michel Marçais 22/08/2020

Utilisez les tags pour trouver des articles sur des sujets similaires :

#
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
J'aimerais avoir votre avis, Laissez moi un commentairex